Melting

JDR. Hier voyous, soldats, aujourd'hui la rage au ventre.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comme on fait son lit, on se couche.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Umi
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Umbo Delafond / Hugo Chavez

Feuille de personnage
Point de vie:
24/24  (24/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Comme on fait son lit, on se couche.   Mar 17 Fév - 3:11

Le groupe se retrouve de nouveau dans la rue glauque, inchangé depuis leur entrée. Ils reprennent leur souffle enfin. Le bourdonnement de la voie est austère, les murs gris, les putes et autres mecs trainent toujours. Et au loin, vous voyez deux grandes grues annonçant un chantier de construction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Max Cavalera

Feuille de personnage
Point de vie:
36/36  (36/36)
Initiative: 13

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Mar 17 Fév - 3:20

Je respire un grand coup dans la rue.

-Putin in s'en est sorti cette fois-ci, mais faudra être plus prudent, moins,, tête brulée.

En voyant la main bandée de Tommy je n'ai plus le coeur à lui reprocher son action qui a tous failli nous tuer. Je me met à rire pour libérer le stress, un rire de dément, puis le rire ce transforme en larme, et enfin, après ce qui me semble être une éternité je me calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black angel
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Jeff Stein / José Hernandez

Feuille de personnage
Point de vie:
33/33  (33/33)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Mar 17 Fév - 7:20

Je suis les autres, et une fois dehors, la bile monte. Je cours et gerbe dans une poubelle. Tout le repas d'anniversaire d'abord, puis de la bile, puis plus rien. Ca déchire l'estomac, puisque plus rien ne sort. Ca prend environ 5 minutes à se calmer. Enfin, je crache un coup pour faire passer l'odeur du vomis.

Je me retourne et baisse enfin mes lunettes. Mes yeux doivent être rouges et gonflés, et pour le moment, je pense qu'il nous faut éviter des faiblesses dans le genre. J'en veux toujours à Tommy, et aux autres aussi. Mais le temps n'est pas aux reproches. Rompant le silence après le rire dément de Max puis ses pleurs, je lance :

- On fait quoi maintenant?

Je suis tourné vers les grues et le fameux chantier. Pour moi, ce qu'il faut faire est clair, mais peut-être que Tommy ne s'en sent plus la force, ni le courage. Ni les autres d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tommy
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Tommy Ravagsky

Feuille de personnage
Point de vie:
16/24  (16/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Mar 17 Fév - 12:02

Ma main me fais mal, j'ai toujours mon rictus aux lèvres.

Je la regarde, le stress retombe puis la joie d'être en vie reviens a flots.

J'éclate de rire avec Max.

Puis la douleur reviens...

-On... On ne va pas aller aujourd'hui au chantier. Je vois ça comme un piège. Enfin je crois... Il vaut mieux pour aujourd'hui repérer les lieux de loin. Enfin vous en pensez quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black angel
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Jeff Stein / José Hernandez

Feuille de personnage
Point de vie:
33/33  (33/33)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Mar 17 Fév - 12:38

D'un ton acide, je réponds :

- Tu demandes notre avis mantenant?

Mon esprit est tiraillé entre la compassion pour ce qui vient de se passer, et la colère d'avoir fait n'importe quoi. Cette phrase, visiblement, relevait plus de la colère.

Toujours tourné vers les grues, une larme coule. Je me retourne ensuite vers tommy :
- Putain, t'aurais pu te faire butter! Enfoiré. Tout ça pour un coup de tête! Merde, t'as ptet pas d'attache au niveau familial, mais nous on veut pas te perdre. Tu t'en rends compte?

Je me retourne vers le chantier.

Je veux pas te perdre, mon pote.

Je file un coup de pieds dans une poubelle qui se casse la gueule dans un vacarme monstre.

- J'y vais ce soir, tommy. Je veux pas risquer plus. Pour vous comme pour ma famille. Je pense que c'est mieux si on s'occupe tout de suite du problème.

Le froid se fait sentir, et une goutte pend à mon nez. Je l'essuie d'un revers du bras. J'attends la réaction des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ack
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Hayate SATSUKI / Esteban Barras

Feuille de personnage
Point de vie:
21/21  (21/21)
Initiative: 20

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Mar 17 Fév - 14:11

Je reste silencieux quand on est dehors et je vais voir si Jeff va bien, mais surtout pour reflechir. Je le vois tordu de douleur en train de vomir, je me demande ce que cela doit être pour lui, il flippe pour sa mere. C'est evident.

Puis je regarde derrière, vers les autres, j'observe la reaction de chacun, puis Tommy. J'ai la rage qui monte.

Ma colère monte quand j'entends les diverses repliques, je peut pas rester comme ça.

Je m'approche de Tommy d'un air d'aller lui en coler une, puis me ravise au dernier moment.

-Putin mec, tu te dégonfles? Tu nous fou dans la merde et tu te dégonfles? Devant cet enfoiré t'avais les couilles de cracher toutes tes conneries et là, tu flippes? Bordel, je devrais t'en coller une pour le principe. On va faire ce pourquoi on est venu, on peut plus reculer. Tu t'es vanté devant ce mafieux, et tu vas assumer....

Je m'éloigne en grognant pour me calmer. Je sors frenetiquement une clope que je porte à ma bouche, puis je l'allume en tremblant de colère.

Putin de connerie.... c'est plus l'ambiance ideale mais va falloir y aller. Putin...


Dernière édition par Ack le Mer 18 Fév - 4:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Max Cavalera

Feuille de personnage
Point de vie:
36/36  (36/36)
Initiative: 13

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Mer 18 Fév - 2:24

Je réfléchis un instant. Sans prendre garde aux diverses répliques. Puis je dis, une fois qu'on c'est éloigné du bar.

-Je peux pas attendre une journée, s'il est capacle de foutre le feu chez Umbo en plein jour, dieu seul sait ce qu'il est capable de faire la nuit...

Je me tourne vers Tommy:

-C'est vrai que ça à l'air d'un piège, certainement d'ailleurs, mais je préfère en finir maintenant, parce que j'ai pas envie de me réveiller demain dans les cendres du restaurant de me parent.

-Ceci dit, il nous faudrai un appui, ou une sortie de secours au cas ou ça tourne mal... Mais j'ai pas envie d'impliquer d'autres lycées dans cette affaire, et de leur faire courir ce risque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umi
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Umbo Delafond / Hugo Chavez

Feuille de personnage
Point de vie:
24/24  (24/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Mer 18 Fév - 8:01

Je souffle un grand coup en sortant dehors, comme si j'avais fait 10 minutes d'apnée. Je me retiens d'écraser mon poing dans la tronche de Tommy tant j'ai besoin d'expulser mon stress. Je regarde le bandage à la main de Tommy, puis contrairement à mes habitudes je crache par terre, j'ai un gout acre dans la bouche.

J'ai les poings toujours serrés, je déplie les mains, et les regarde d'énormes mains sombres. Quand j'entend Tommy j'explose, c'est encore pire que de nous avoir foutu dans la merde les minutes d'avant.

Ce putain de connard, à failli nous faire tuer et maintenant il vaut rentrer chez lui, parce qu'il c'est blessé sa petite main, et qu'il a plus rien.

- Va te faire foutre mec ! On a failli crever avec tes putains de conneries. Je dégomme ce connard de boucher, une fois pour toutes, j'irai jusqu'au bout s'il le faut, jamais plus je n'aurais t'entend, jamais plus... !

J'halète une demi seconde puis reprennant mon souffle je continue à hurler, la rue se tourne vers moi mais je n'en ai rien a faire.

- Tu peut rentrer chialer chez ta mère, et te foutre ta putain de main dans le cul si ça te chante. Pas besoin d'un mec qui nous fout tous en danger ainsi que notre famille.

Je le regarde dans les yeux, qu'il sente a quel point j'ai envie de le marave et à quel point sa connerie à failli nous couter plus que la vie. Puis je me détourne et je me dirige résolument vers ce chantier. Ses dernières paroles de planqué m'ont foutu plus en rage que tout le reste et mes injures et ses paroles tournent dans ma tête.

Tu parle d'un chef... il nous fout dans la merde puis après il veut rentrer chez lui, près à faire n'importe quoi mais jamais au bon moment.

Je prend de l'avance, peu importe si quelqu'un me suit, je ne veux pas faire une connerie, je laisse couler ma haine loin devant sur Tommy, sur les mafieux, et sur ce putain de Bill, ce putain de Bill qui nous as mené jusque là et s'en est pris à ma famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ack
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Hayate SATSUKI / Esteban Barras

Feuille de personnage
Point de vie:
21/21  (21/21)
Initiative: 20

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Mer 18 Fév - 8:33

C'est en ecrasant ma clope en revenant vers les autres que je vois Umbo eclater.

Apres son discours, sans un mot, je le suis, je le rattrapement tranquilement.
Apres avoir marcher quelques instants, je lui dit tranquilement.

-On garde la tête sur les epaules et on les degommes. Cette embrouille à la con, on s'en fou, les autres seront là, on se serre les coudes et on l'allume cet empafé de boucher.

Enfin, j'espere que les autres seront là, et que cette broutille nous renforcera plutot que de nous detruire. C'est dans ce genre de situation qu'il faut rester soudé, et là, c'est mal barré....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tommy
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Tommy Ravagsky

Feuille de personnage
Point de vie:
16/24  (16/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Mer 18 Fév - 12:02

Oups....

Me reprenant:

-Vous avez raison. Je crois que c'est le moment de ne pas faire machine arrière, je n'avais pas tout mes esprits il y a quelques minutes. C'est pas tous les jours qu'on se fait transpercer la main par un fou furieux

-Par contre on ne va pas se mettre au milieu bêtement, on va d'abord repérer les lieux de loin, au moins 5 minutes.

-Allez. En avant vers le chantier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black angel
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Jeff Stein / José Hernandez

Feuille de personnage
Point de vie:
33/33  (33/33)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Jeu 19 Fév - 3:01

Je laisse umbo à quelques pas devant, et je lui emboite le pas. J'entends Tommy qui parle, faisant comme s'il venait de prendre lui-même la décision.

Il lache jamais l'affaire. Il veut toujours être le chef...

Je m'arrête et l'attends. Arrivé à ma hauteur, je l'attrape par l'épaule tandis que mon autre main relève mes lunettes. Je me fous face à lui.

- Faut pas te laisser abattre comme tu viens de le faire. Surtout après ce que tu as fait dans le bar... Et n'oublie jamais qu'on n'est pas à l'armée où tu serais général et où on serait tes soldats. Tu nous représentes tous, ce qui signifie que tout ce que tu fais est considéré par les autres comme approuvé par la majorité. Et vues les réactions, je ne crois pas qu'on était tous OK pour se battre dans ce bar. Alors ne joue plus au Cow-boy.

Sur ce, je l'embrasse sur le front, et remet mes lunettes.

- Allez, montre nous que tu assures encore.

Je repars en trotinant pour rattraper Hayat' et Umbo, pressé d'en finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Max Cavalera

Feuille de personnage
Point de vie:
36/36  (36/36)
Initiative: 13

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Jeu 19 Fév - 4:37

Je me rapproche frénétiquement de la tête, entrainant ceux qui était un peu en retrait vers Umbo, Hayate et Jeff, Tout en restant moi-même un peu derrière, pour passer un coup de fil.

-Bon les mecs finissons-en.

Je sais qu'avec leur état d'esprit, ils ne me remarqueront pas en train de téléphoner derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umi
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Umbo Delafond / Hugo Chavez

Feuille de personnage
Point de vie:
24/24  (24/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Jeu 19 Fév - 11:28

Umbo ne répond pas, même s'il a entendu et continue d'avancer tout en se calmant un peu.

---

Les grues, les parcs de taules et de bétons s'approchaient de plus en plus.
Ils arrivèrent vers le chantier, dans le noir, plus de lampadaires, seul la lueur des étoiles de la lune et le fond de la ville derrière eux.

Le chantier était entouré de quelques grilles, certaines coupés et à des endroits largement entrouvertes. Les premiers niveaux semblaient fini, les autres n'étaient que prolongement de ferrailles et de béton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yahiko
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Yahiko

Feuille de personnage
Point de vie:
10/18  (10/18)
Initiative: 20

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Jeu 19 Fév - 12:26

Une fois sortie du bar, je ne dis pas un mot, tout me semble éphémère, comme si je venais de vivre un rêve, et qu'une fois passé cette porte je m'étais réveillé. Mais l'odeur du sang, de la sueur et du vomi dit à mon corps que tout ceci était bien réel. Je reste le dos posé contre un mur de brique taggé. Je regarde le ciel, je suis absent, l'esprit vide. Je n'entend rien de toute l'agitation que mes camarades font autour de moi. Mon corps est crispé, mes poings sont serré à m'en faire pété les veines, mais mon esprit est ailleurs.

Puis je rebaisse les yeux et voit mes camarades loin devant en train de marcher. Je les suis à quelques mètres de distance, apparement ils sont tellement énervé qu'ils ne se rendent même pas compte de ce qui les entoure. Comment partir pour une bataille dans cet état ?

Malgré cette pensée, mon corps ne peut s'empêcher de suivre le mouvement, car il y a un moment où faire marche arrière n'est plus possible.

Près du chantier, je me baisse et ramasse une barre de fer. Ca pourra servir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tommy
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Tommy Ravagsky

Feuille de personnage
Point de vie:
16/24  (16/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Jeu 19 Fév - 12:29

Bon...

-Il vaut mieux faire le tour que rentrer directement par la ''grande porte''.

-Enfin, je pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yahiko
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Yahiko

Feuille de personnage
Point de vie:
10/18  (10/18)
Initiative: 20

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Ven 20 Fév - 4:18

Je suis a l'arrière, et j'entend encore les hésitations de Tommy, et j'explose :

- P'tain mais t'as pas bientôt finit avec tes hésitations à la con ? T'as fait une connerie ok, maintenant t'assume, mais si tu te dégonfle maintenant, c'est que t'es pas fait pour être notre chef. Si c'est le cas, je t'étale d'un coup de poing et on continue tous sans toi. Sinon t'arrête de faire ta tapette et un peu de cran ! Une gamine de 6 ans serait capable de te battre dans ton état d'esprit actuel

Ma voix porte et est puissante, quite a me faire entendre par d'autre gars, rien à foutre. Je reprend ma respiration et je dis à tout le monde :

- C'est valable pour nous tous. Dans notre état d'esprit, on va se faire démonter en 2 minutes. Tommy a fait une connerie, je lui en veux, vous lui en voulez, mais si on part se battre comme ça c'est mort. Oublions ce qui vient de se passer tout à l'heure. Repensez à ce qu'il s'est passé chez Umbo, repensez à pourquoi on a tous accouru ici. On est tous ensemble, venu se battre côte à côte pour une même cause. Si l'un de nous n'est pas sûr de lui, ou ne fait pas confiance à l'un de nous, alors qu'il s'en aille tout de suite, sinon il ne fera que nous gêner.

Je reste à les regarder, tous un par un, attendant leur réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umi
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Umbo Delafond / Hugo Chavez

Feuille de personnage
Point de vie:
24/24  (24/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Ven 20 Fév - 12:52

Je m'était arrêté quelques pas avant la grille du chantier, je regardai en l'air vers les grues. J'écoute les bruits nocturnes, les meltings qui parlent et enfin Yahiko.

Doucement je baisse la tête et me tourne vers eux, grande masse sombre dans l'obscurité.

- Il n'y aura pas de seconde chance. Notre état d'esprit, non je crois que notre état d'esprit est le bon.

Je m'approche vers Tommy et je pose ma main sur son épaule même s'il cherche à reculer. Je parle lentement et doucement.

- Maintenant, c'est l'heure, nous sommes arrivés jusque là, pas après pas et nous sommes toujours tous ensemble.

Je retire ma main de son épaule et je regarde les silhouettes de mes camarades, de mes frères.

- Allons-y.

J'enjambe le grillage et regarde ou je met les pieds observant le bâtiment éteint, les ouvertures de fenêtres sont vide mais le bâtiment est long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tommy
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Tommy Ravagsky

Feuille de personnage
Point de vie:
16/24  (16/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Sam 21 Fév - 7:14

Ouah putain

Je me met à hurler moi aussi

-Très bien alors en avant par la grande porte en fanfare, et toi abruti ne me reproche jamais d'avoir jeter cette putain de chaise, vu? Allez hop le groupe a parlé on fonce sans réfléchir. Vous avez choisi un chef a votre image. EN AVANT TOUTE!!!!!

Si ça n'avais pas été un moment crucial et si je n'avais pas eu ma main en sang je lui aurais mis mon poing dans la geule.

Je passe la grille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umi
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Umbo Delafond / Hugo Chavez

Feuille de personnage
Point de vie:
24/24  (24/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Sam 21 Fév - 8:52

Putain mais ce con hurle notre arrivée alors qu'on est à deux mètres, alors qu'on pouvait très bien approcher discrètement par n'importe quel coté, à quoi ça sert que j'ai pris sur moi pour pas qu'il se sente trop mal à cause de sa putain de connerie de tout a l'heure qui a failli nous couter la vie. Il pense pas un seul instant a ou on est, à ce qu'on vient de vivre, à nos familles, non il faut qu'il vienne encore faire de la merde au pire moment, qu'il rajoute une tartine à ma soirée de mes 18 ans ou m'a famille a été agressé et ou j'ai failli crever.

Je pivote instinctivement et mon poing se dirige vers sa tête, mouvement noir dans la nuit noire qui se dirige à une vitesse fulgurante pour faire taire ce que je considère à l'instant actuel comme le pire abruti que j'ai jamais rencontré dans ma vie.

Derrière une ombre fugitive passe vers un encadrement de porte puis un bruit de course vers l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ack
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Hayate SATSUKI / Esteban Barras

Feuille de personnage
Point de vie:
21/21  (21/21)
Initiative: 20

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Dim 22 Fév - 4:55

Je cherche du regard une barre de fer ou autre, mais ne la ramasse pas, c'est juste au cas ou. Je suis ultra vigilant, j'observe les alentours, ce cretin va encore nous griller!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yahiko
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Yahiko

Feuille de personnage
Point de vie:
10/18  (10/18)
Initiative: 20

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Dim 22 Fév - 10:39

Bondissant comme un tigre, je dévie le coup de poing de Umbo du revers de l'avant bras. Je suis maintenant entre Umbo et Tommy, faisant face à Umbo :

- Fais pas le con Umbo, j'ai dit pas maintenant. On verra ça plus tard. Pour le moment on fonce et on fracasse tout ce qui bouge.

Me tournant vers Tommy :

- Si t'as envie de te défouler, fais le sur Bill et sa bande pour le moment.

Voyant l'ombre passé, je fais signe à Jeff et Max d'aller voir ce qu'il se passe là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umi
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Umbo Delafond / Hugo Chavez

Feuille de personnage
Point de vie:
24/24  (24/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Dim 22 Fév - 10:49

Hayate voit diverses choses contandantes, des bouts de fer, des sacs de sable, quelques bouts de bois, des bouteilles de verres...

Umbo à son coup de poing dévié qui passe à coté de Tommy. Je jete un regard à Tommy et à Yahiko.

- Y a plus important pour le moment.

Je me détourne d'eux et je fonce vers l'encadrement de porte le plus proche en en ayant rien à foutre. Je veux m'éloigner de Tommy, de Yahiko...

Je vais choper le boucher une fois pour toute. Que ces deux gueulards se crèpent le chignon et hurlent comme des demeurés s'ils veulent.

En rentrant par la porte Umbo découvre plusieurs pièces vides de ciment et béton. Les autres s'engouffrent par la porte à quelques mètres de l'autre et ils se retrouvent finalement tous ensemble à montrer un escalier à la suite d'un mec qui gueule.

- Des intrus !


Dernière édition par Umi le Lun 23 Fév - 2:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tommy
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Tommy Ravagsky

Feuille de personnage
Point de vie:
16/24  (16/24)
Initiative: 15

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Dim 22 Fév - 14:35

Putain c'est l'autre qui commence à geuler et c'est moi que Umbo veut frapper?

Je cours à la suite du gars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yahiko
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Yahiko

Feuille de personnage
Point de vie:
10/18  (10/18)
Initiative: 20

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Lun 23 Fév - 6:14

Ayant récupéré une barre de fer par terre, j'entend le gars crié notre présence, je dis à notre groupe :

- Bon pour l'effet de surprise c'est loupé, maintenant on fonce pour les prendre de vitesse et les empecher de bien se préparer à nous recevoir.

Je commence a m'engouffrer et cours derrière le type qui a gueuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ack
Petite frappe
Petite frappe
avatar

Nom du personnage. : Hayate SATSUKI / Esteban Barras

Feuille de personnage
Point de vie:
21/21  (21/21)
Initiative: 20

MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   Lun 23 Fév - 8:35

Je cours à la suite de Yahiko mais je ne ramasse pas "d'armes", pour pas m'encombrer.

J'espere que tes potes sont pas loin parce que ça va etre ta fete !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme on fait son lit, on se couche.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme on fait son lit, on se couche.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage.
» Comme un mauvais rêve
» GEM' - AGATE - ELEA ? Y a des jours comme ça où t'as envie de jouer le super-héros ?
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» Quand il plut gros comme mon poing.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Melting :: Gang Melting :: Lycée Melting-
Sauter vers: